10 métiers de la santé qui recrutent

Le secteur de la santé offre de nombreux débouchés aux étudiants et aux adultes en reconversion souhaitant rejoindre ce domaine d’activité. Focus sur 10 métiers de la santé qui embauchent !

Article paru sur le site Ma Formation écrit par Istvan Drouyer

Le monde de la santé fait partie des secteurs qui recrutent le plus en France avec une large palette de métiers, en particulier dans le domaine paramédical ! Ce fort dynamisme s’explique entre autres par le vieillissement de la population, une natalité toujours élevée (malgré un léger recul ces dernières années) et la diversité des établissements de santé et des structures de soin : clinique, hôpital, EPHAD, centre de protection maternelle et infantile (PMI), etc. Du cadre de santé, au médecin en passant par l’ergothérapeute ou la sage-femme, il serait bien compliqué d’énumérer l’ensemble des métiers du secteur sanitaire et social ! C’est pourquoi on a préféré dresser un listing des 10 métiers du secteur de la santé qui embauchent le plus, que cela soit dans la fonction publique hospitalière ou le secteur privé.

1. Aide-soignant

Les femmes demeurent majoritaires parmi les professionnels de santé et le métier d’aide-soignant ou d’aide-soignante n’échappe pas à la règle. Bras droit de l’infirmier et figure phare du personnel soignant, l’aide-soignant est en permanence au contact des patients pour les accompagner dans les gestes de la vie quotidienne, de la toilette à la prise de repas en passant par une aide aux déplacements si besoin. La dimension humaine du métier est conséquente et l’aide soignant est souvent en première loge pour apporter confort et réconfort aux patients et aux malades traversant des moments difficiles. Outre ses compétences relationnelles, l’aide-soignant est reconnu pour sa force mentale, sa bonne condition physique et sa capacité à prendre du recul par rapport à son métier afin de conserver un bon équilibre personnel.

Formation : Le diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS) est obligatoire pour devenir aide-soignant. La formation dure un an et comprend plusieurs semaines de stage obligatoires.

2. Infirmier

Contrairement à l’aide-soignant avec qui il ou elle fonctionne souvent en binôme dans les hôpitaux, l’infirmier (ou l’infirmière) est à même de prodiguer de soins aux patients que cela soit dans une logique de prévention ou de guérison. Son rôle est de veiller sur l’état de santé du patient et de signaler toute évolution aux médecins concernés. Même si l’infirmier n’a pas forcément le temps de s’attarder comme il le souhaiterait sur chaque patient, il doit néanmoins faire preuve d’un grand sens de l’écoute, de douceur et de psychologie lors des moments d’échanges ou durant les soins infirmiers. Comme tout professionnel de santé exerçant dans un établissement de soins, l’infirmier peut être confrontée à des journées aussi chargées qu’éprouvantes tant sur le plan psychique que psychologique. Ainsi, un mental d’acier doublé d’un esprit d’équipe et d’une solidarité sans faille entre les différents membres du personnel soignant sera d’un précieux réconfort pour affronter les moments les plus difficiles.

Formation : Le passage par un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) est indispensable pour devenir infirmier / infirmière. La formation dure trois ans et permet d’obtenir un diplôme d’Etat équivalent à un bac+3.

3. Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture évolue à la fois dans le secteur de la santé et le domaine de la petite enfance. Il ou elle s’occupe de jeunes enfants de moins de 3 ans dans l’une des nombreuses structures d’accueil de la petite enfance : crèche, halte-garderie, jardin d’enfants mais aussi maternité. Au quotidien, ce professionnel contribue activement au développement de l’enfant, à son autonomie et à son épanouissement personnel à travers des jeux et des activités d’éveil. Patient, responsable et créatif, l’auxiliaire de puériculture sait s’adapter au caractère et au comportement de chaque enfant pour qu’il puisse progresser à son rythme.

Formation : Suite à une réforme en 2020, le concours d’auxiliaire de puériculture n’est plus et l’admission se fait aujourd’hui sur dossier et entretien avec un jury. La formation d’auxiliaire de puériculture dure de 10 à 18 mois dans le cadre d’une alternance en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

4. Préparateur en pharmacie

Comme son nom le laisse deviner, le préparateur en pharmacie s’occupe de la gestion des stocks et et des commandes d’une officine. Néanmoins son rôle est loin de se limiter à cette activité et il participe également à l’accueil et au conseil des clients, aux préparations pharmaceutiques et à la vente des médicaments et autres produits de santé. Travaillant sous la responsabilité d’un pharmacien, le préparateur en pharmacie est conscient que la moindre erreur pourrait avoir des conséquences fâcheuses lors de la délivrance des médicaments et des recommandations aux clients. Rigueur, minutie et vigilance seront de précieux atouts pour réussir dans ce métier.

Formation : Accessible à partir du niveau bac, le Brevet Professionnel Préparateur en pharmacie est obligatoire pour exercer ce métier. La formation dure deux ans en alternance. Pour pouvoir travailler dans un hôpital, il vous faudra en revanche poursuivre par un diplôme de préparateur pharmacie en milieu hospitalier (DPPH) correspondant à un bac+3.

5. Secrétaire médical

La secrétaire médicale ou le secrétaire médical est le premier interlocuteur que croise les patients lorsqu’ils se rendent à un rendez-vous avec leur médecin généraliste ou un spécialise. Il se doit donc d’être courtois et à l’écoute, tout en sachant faire preuve de discrétion (secret professionnel oblige). Prenant en charge l’accueil physique et téléphonique des patients, il gère et prend les rendez-vous selon les disponibilités des patients et l’emploi du temps des médecins, s’occupe de la bonne transmission des informations administratives et peut rédiger des comptes-rendus de consultations. Maîtrisant parfaitement les outils bureautiques et les logiciels bureautiques (comme le Pack-Office), le secrétaire médical doit aussi être à l’aise avec le vocabulaire médical pour pouvoir échanger facilement avec les patients et les professionnels de santé.

Formation : Il existe une formation de secrétaire médical qui vous permettra d’obtenir un titre professionnel de secrétaire-assistant médico-social enregistré au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). En suivant cette formation en présentiel ou à distance, vous pourrez décrocher un titre de niveau V reconnu dans le secteur de la santé en l’espace de quelques mois seulement.

6. Ambulancier

Le métier d’ambulancier ou d’ambulancière offre de réelles opportunités d’embauche, surtout dans le secteur privé. Ce professionnel de santé transporte des blessés, des malades, des personnes en situation de handicap mais aussi en perte d’autonomie vers un hôpital ou tout autre établissement de santé qui pourra les prendre en charge et leur prodiguer des actes de soins. Lorsqu’il intervient dans l’urgence, l’ambulancier doit évidemment être particulièrement réactif tout en faisant preuve de la plus grande prudence sur la route pour éviter l’accident, tout en garantissant au maximum le confort de la personne transportée. Les compétences de l’ambulancier vont de la maîtrise des gestes de premiers secours, à la gestion du stress en passant par des notions en mécanique.

Formation : Le diplôme d’État d’ambulancier, accessible sans condition de diplôme est obligatoire pour accéder au poste d’ambulancier. Il faut aussi être titulaire du permis B depuis au moins 3, être doté d’un certificat médical, d’un certificat premiers secours d’urgence (AFGSU) ainsi que d’une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance.

7. Masseur-kinésithérapeute

Le masseur-kinésithérapeute contribue à la rééducation des personnes atteintes de traumatisme musculaire, de paralysie ou de troubles neurologiques. Agissant sous prescription médicale, le kiné corrige les postures, prévient la perte d’autonomie et fait travailler la souplesse de ses patients à travers des programmes et des séries d’exercices adaptés à leur situation. Travaillant la plupart du temps en position debout, le masseur-kinésithérapeute doit avoir une très bonne condition physique. Outre ses connaissances poussées en anatomie humaine, le masseur-kinésithérapeute est apprécié pour ses qualités humaines comme le sens de l’écoute, la patience et la bienveillance.

Formation : Le diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute comprend 4 années de formation avec des périodes de stage dès la première année.

8. Agent de service hospitalier (ASH)

L’agent de service hospitalier fait partie des métiers qui recrutent le plus dans le domaine de la santé. Exerçant au sein d’un établissement hospitalier, il ou elle réalise l’entretien et le nettoyage des chambres des patients, des parties communes ou des salles d’opération. Luttant sans relâche contre les microbes, les bactéries et les virus, les règles d’hygiène et de sécurité n’ont aucun secret pour lui ! l’ASH participe aussi activement au confort du patient à travers des soins indirects : changement des draps, repassage, aide aux repas, distribution du courrier, moments d’échanges avec les résidents, etc. Si ses tâches quotidiennes impliquent moins de contact avec le patient que d’autres professionnels de santé, il doit néanmoins avoir une bonne capacité d’écoute, de l’empathie et le sens du service. Une bonne résistance physique est indispensable pour exercer ce métier.

Formation : Il n’existe pas de formation spécifiquement dédiée à l’apprentissage du métier d’ASH. Cependant, un certain nombre de formations diplômantes vous feront acquérir les compétences requises pour exercer cette profession dans différents établissements de santé : clinique privée, hôpital public, EPHAD, centre de cure, etc. Il s’agit du CAP agent de propreté et d’hygiène, CAP maintenance et hygiène des locaux, Bac Pro ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne)

9. Auxiliaire de vie

Profession emblématique des métiers des services à la personne, l’auxiliaire de vie apporte une assistance précieuse aux personnes malades, aux personnes âgées ainsi qu’aux personnes en situation d’handicap ayant besoin d’un accompagnement pour réaliser certains actes de la vie de tous les jours. Ses missions dépendront en grande partie du degré d’autonomie des personnes accompagnées : aide au lever et au coucher, préparation et aide à la prise des repas, tâches ménagères, promenades, courses, etc. Aimer les gens est bien sûr une condition sine qua none pour devenir auxiliaire de vie. Doté d’un excellent sens du contact, l’auxiliaire de vie entretiendra bien souvent une relation privilégiée avec les personnes à qui il ou elle rend visite régulièrement.

Formation : Le DEAS (Diplôme d’Etat d’Accompagnant Educatif et Social) est accessible sans condition de diplôme. Les adultes pourront opter pour le titre d’assistant de vie dépendance dans le cadre de la formation continue.

10. Auxiliaire vétérinaire

Les métiers de la santé concernent aussi nos amies les bêtes ! L’auxiliaire vétérinaire fonctionne en binôme avec le vétérinaire. Il est chargé d’accueillir et de conseiller la clientèle sur les produits vétérinaires, de gérer les stocks et les commandes, d’entretenir et de nettoyer le matériel et les cages, ou encore d’assister le vétérinaire lors de la réalisation des soins ou des opérations chirurgicales. Aimer les animaux est bien sûr une condition requise pour devenir auxiliaire vétérinaire, mais le métier exige aussi des compétences relationnelles pour rassurer les clients souvent inquiets pour la santé de leur animal, ainsi que des connaissances poussées dans le domaine animalier (chiens, chats, N.A.C.) pour pouvoir les orienter et les conseiller au mieux lors des situations d’urgence.

Formation : Deux formations en alternance permettent de décrocher un poste en tant qu’auxiliaire vétérinaire : le titre d’AVQ (auxiliaire vétérinaire qualifié) d’une durée d’un an et accessible après l’obtention d’un diplôme de niveau CAP ainsi que le titre plus qualifié d’AVS (auxiliaire spécialisé vétérinaire) comprenant une formation de deux ans et accessible directement après le bac.

Réveillez la force qui est en VOUS !

Changez de métier pour donner plus de sens à votre vie professionnelle, trouver un meilleur équilibre vie pro/vie perso...